L’aspirine, nouveau remède contre le cancer ?

En réalisant des recherches sur les effets bénéfiques de l’aspirine contre les maladies cardiovasculaires, le professeur Peter Rothwell et son équipe de l’hôpital universitaire John Radcliffe d’Oxford ont découvert que l’aspirine ralentirait et diminuerait le développement des cancers.
Mais ce n’est pas tout car cet acide acétylsalicylique (nom scientifique de l’aspirine) limiterait également le risque de développer des métastases.

Une première étude menée en 2010 avait déjà démontré que la prise régulière d’aspirine dans des quantités minimes et contrôlées sur une période de plus de 3 ans permettait de réduire le risque de mortalité de personnes atteintes d’un cancer de près de 20 %, voir même 34 % sur des traitements allant au delà de 5 ans.

Les nouvelles études publiées ont confirmé cette première thèse mais elles ont également démontré que le risque de contracter un cancer était diminué d’environ 15% et qu’elle pouvait atteindre 37% chez des patients dont les traitements ont duré 5 ans voir plus.

Et comme nous l’avons introduit plus haut, l’aspirine abaisse le risque de développer des métastases à hauteur de 36% et peut atteindre 74% pour certaine forme de cancer tel que le cancer colorectal.

Attention cependant de ne pas vous ruer vers votre boîte d’aspirine car la prise régulière de ce médicament peut engendrer des effets indésirables assez grave telle qu’une hémorragie pouvant dans certains cas, vous coûter quelques jours d’hospitalisation. Également, ces études nécessitent encore des analyses croisées afin de valider toutes ces avancées et de vérifier que toutes les causes à effet ont bien été mesurées et qu’elles sont maitrisées.
Malgré tout, ces recherches forment un message des plus optimistes sur la lutte contre le cancer mais aussi sur la mise au point de futurs traitements préventifs. Une réflexion est par ailleurs déjà en cours sur le développement d’un nouveau médicament afin de ne garder que les effets bénéfiques et ainsi écarter tous les effets indésirables.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>