Comment mesurer la taille de l’univers…

Ne vous êtes-vous jamais posé la question de savoir comment les scientifiques arrivaient à estimer les distances qui nous séparent de certaines planètes, étoiles et galaxies situées à des millions d’années-lumière ?

L’Observatoire royal de Greenwich (observatoire astronomique britannique situé en banlieue londonienne) a eu la riche idée de concevoir une vidéo très originale que nous vous proposons de visionner dans cet article. Réalisé sous forme d’animation, ce montage illustre d’une manière très simple et très efficace les différentes méthodes appliquées pour effectuer de telles mesures.

Et on sera surpris de découvrir qu’il n’y a que 3 méthodes majeures basées sur des standards physiques et mathématiques assez simples : La Parallaxe, les Chandelles standards et l’effet Doppler.

« Measuring the Universe: From the transit of Venus to the edge of the cosmos »

La Parallaxe est donc un procédé de mesure basé sur le calcul de l’angle d’observation de l’objet à partir de 2 points d’observation situés à équidistance du point central et à partir de la position d’objets situés en arrière plan. Une simple règle mathématique (D = R / θ ; dont θ est en radian) permet ensuite de définir la distance nous séparant de l’objet. Cette méthode est surtout applicable pour les étoiles les plus proches :

Les Chandelles standards correspondent à des références basées sur des intensités lumineuses connues permettant de déduire la distance. Grossièrement, une chandelle qui est à 5 millions d’années-lumière a une intensité lumineuse cinq fois plus faible qu’une chandelle située à 1 million d’années-lumière. Il suffit donc de mesurer la luminosité observée et de la comparer avec la luminosité connue pour en déduire la distance.

L’effet Doppler, également connu sous le nom d’effet Doppler-Fizeau, correspond à la mesure des ondes sonores et lumineuses. Cette méthode est basée sur un jeu de couleur variant entre le bleu et le rouge. Lorsque la mesure tend vers le bleu, cela veut dire que l’objet observé est proche ou qu’il se déplace vers nous. Lorsque la mesure tend vers le rouge, cela veut dire l’objet est très éloigné ou qu’il s’éloigne de nous. C’est également ce principe qui permet d’affirmer que notre univers est en perpétuelle expansion.

Une réflexion au sujet de « Comment mesurer la taille de l’univers… »

  1. Bonjour;
    je suis un passionnée es je voit bien que les calcule sont différent de l’arithmétique ou encore les calcules algébrique ,équation ,les calcules proportionnel ect.Moi étant asser fort en math,je pense qu ‘il faudrait faire les calcules proportionnel et de l’ équation pour trouver l’inconnu .Puis avoir une suite de calcule.Par contre si l’univers es sans fin ,alors il faudrait calculer avec une machine alors le signe mathématique sera (+) .Par ailleurs si l’univers a une fin ,le calcule mathématique aurait une fin c’est a dire le signe (-)
    mathématique.Alors le calcule serait quand même long a décrire .Or si l’univers
    l’univers deviens de plus en plus petit , le signe mathématique sera ; ( -)
    merci encore de votre pour vôtre site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>