Best of Trash M6 : Sick Of It All – Step Down

Et nous continuons notre retro des années 90 sur le thème de l’émission Best Of Trash de M6, en mettant à l’honneur cette semaine, le groupe Sick Of It All et leur titre incontournable Step Down pour tout fan de New York HardCore (Vous pouvez par ailleurs retrouver la setlist complète et tous les articles spécial Best Of Trash qui ont été mis en ligne ici).

Sick Of It All a été formé au milieux des années 80 dans le Queens de New York et plus précisément dans le garage de Lou et de Pete Koller. Frères respectifs, Lou s’approprie le chant pendant que Pete assure la guitare et ils invitent Armand Majidi à battre le tempo (membre également de Rest In Pieces) et Rich Cipriano à la basse. Une première démo éponyme voit le jour en 1987 composée de 7 titres permettant aux groupes d’impulser leur musique et de gagner de nombreux fans.

Et c’est en 1989 que Sick Of It All sort son premier album intitulé Blood, Sweat and No Tears sur le label Relativity Records leur permettant d’être propulsé au devant de la scène et de réaliser une tournée nationale. Et ce sera également sur scène que le groupe va démontrer tout son talent et tout son savoir faire car la puissance et l’énergie que Sick Of It All dégagent lors de ses concerts vont en faire un groupe emblématique de la scène HardCore.

Le groupe intègre par ailleurs un rituel à chacun de ses concerts en lançant un Wall Of Death (Mur de la mort) appelé aussi Braveheart (en référence au film) sur le morceau Scratch The Surface, où le groupe s’amuse à séparer la fosse en 2, laissant un espace assez grand pour que chaque partie, à leur top signal musical, courent et se ruent les uns sur les autres tels des guerriers.

Et c’est en 1994 que Step Down voit le jour. Issu de l’album Scratch The Surface qui ne fera qu’assurer la notoriété grandissante du groupe, Step Down aura le privilège d’avoir un clip pour devenir l’un des titres les plus connus et les plus mémorables du groupe toute génération confondue. Et Sick Of It All prouve à travers cette vidéo qu’il ne faut pas forcément beaucoup de moyens pour réussir un clip. Présenter sous forme d’un documentaire, le groupe présente ce qu’il sait faire de mieux : du HardCore Punk ! Jouant dans un vieil entrepôt au milieu d’un publique déchainé, le clip passe en revue toutes les danses majestueuses propres au HardCore : The Gorilla, The Lawnmower, The Windmill, The Pickin’ up Change, The Pizzamaker jusqu’à l’Emo Style visant à ridiculiser, déjà à l’époque, le style musicale émocore. Tous les ingrédients qui font le succès de Sick Of It All sont réunis au travers de l’énergie et de la bonne humeur que le groupe transmet dans ce vidéoclip. On retiendra aussi la conclusion culte du présentateur : It’s not so bad that HardCore Music !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>